Aller au contenu principal

Des cinémas pour l’Afrique

Par Michael.AYORINDE - Publié en février 2011
Share

Dans presque toute l’Afrique, les salles ont fermé une à une. Désengagement des Etats et concurrence des DVD, le plus souvent piratés, ont eu leur peau. Pourtant, les réalisateurs ne manquent pas. Ils tentent d’exister dans leurs propres pays et de faire vivre leurs images. Le cinéaste béninois Idrissou Mora Kpaî (Si- Gueriki, La Reine-mère) affirme douloureusement : « Notre cinéma n’a plus de maison ! » Un appel au secours relayé par l’association « Des cinémas pour l’Afrique ».

L’initiative a été lancée par Abderrahmane Sissako (La Vie sur terre, En attendant le bonheur, Bamako) lors du Fespaco 2009, puis au Festival de Cannes, la même année, accueillant Juliette Binoche comme vice- présidente. Le cinéaste mauritanien, qui a passé toute son enfance au Mali, faisant son éducation cinématographique au Soudan Ciné à coups de western spaghetti, était particulièrement ému de réinvestir cette salle emblématique pour une après-midi. Le projet pilote de son association, la restauration du cinéma bamakois, propriété du groupe Tomota, espère donner l’impulsion pour la réouverture de salles dans d’autres pays d’Afrique. La démarche est soutenue par Culturesfrance, la mairie de Bamako et de nombreux partenaires au Mali, en Afrique et à l’étranger.

Le chantier de réhabilitation...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article
AM TV : Toutes nos vidéos

Dans la même rubrique

Lorem ipsum dolor sit amet consectetur, adipiscing elit dictum quam, eleifend dapibus in molestie. Quam primis habitant nostra morbi odio rhoncus mattis vivamus lacus tortor faucibus, platea pharetra non dis venenatis placerat arcu penatibus sodales tempus, cubilia risus dictumst commodo per quisque mauris phasellus viverra erat. Velit eget sed vel vehicula conubia feugiat litora himenaeos dictumst sapien, tincidunt maecenas enim vitae ligula laoreet quisque justo ultrices nascetur, ornare inceptos nibh molestie augue ullamcorper

Publié en mars 2021

Un peu plus de 40 000 décès pour 1,3 milliard d’habitants. Face à l’épidémie, le continent paraît, pour le moment, relativement épargné. Reste que la crise impacte sévèrement les économies, les échanges et les sociétés. 2020 sera la première année de récession depuis un quart de siècle. Et la pauvreté va regagner du terrain. Quelles pourraient être les voies d’une relance solide, inclusive, durable et créatrice d’emplois ?

Publié en décembre 2020

Économiste et consultant international, Olivier Vallée étudie notamment les problématiques liées aux matières premières en Afrique. Auteur de plusieurs livres sur la monnaie, la dette, les questions financières et les matières premières, il répond aux interrogations d’Afrique Magazine concernant la reprise économique postpandémique sur le continent. Circonspect vis-à-vis de la Banque mondiale, dont il déplore « le manque d’ambition et d’autocritique », il appelle à innover afin de surmonter la crise

Publié en décembre 2020