Aller au contenu principal

Editos

Share

Début décembre, Time, le grand hebdomadaire américain, s’est posé la question : 2020 a-t-elle été la pire année de l’histoire ? Évidemment, le tropisme du débat est propre à cette nation de « conquérants optimistes »... Et oui, il y a nettement pire dans l’histoire du monde, des guerres (à l’échelle de la planète), des épidémies dévastatrices (la fameuse peste noire du Moyen Âge, par exemple), des famines, des astéroïdes si l’on remonte à la nuit des temps… Mais pour tous les êtres humains vivant aujourd’hui, le choc 2020 est stupéfiant. Unique. Au-delà de notre expérience. Beaucoup d’entre nous sommes des enfants de l’après-guerre justement, du baby-boom (années 1950-1960), les héritiers des indépendances aussi, d’autres sont des kids de la génération Z (celle des enfants du numérique), tous acteurs et spectateurs d’un formidable accroissement des richesses et d’un recul sans précédent de la pauvreté dans l’histoire de l’humanité.

Publié en décembre 2020

Ce n’est pas un sujet festif. Je sais. Et c’est fait exprès. C’est aussi un thème que l’on aborde ici parfois autour du 8 mars, consacré Journée internationale des droits des femmes depuis 1911. Mais plus récemment, le 25 novembre a été déclaré Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Et en ces temps de Covid-19, où les confinements successifs ont fait exploser ces agressions à travers le monde, et notamment à domicile, il est bon de rappeler, justement entre deux agapes de fin d’année et lorsque les vœux sont à l’honneur, qu’un nombre toujours incroyable de femmes souffrent au quotidien.

Publié en décembre 2020
Patek Philippe

Si l’Afrique apparaît souvent comme une terre d’émergence économique, elle semble comme à l’arrêt sur le plan politique, paralysée par les enjeux de pouvoir, les rigidités internes, la faiblesse du débat démocratique. Chaque élection, chaque passation se présente comme un obstacle quasi insurmontable, un stupéfiant affrontement interne. Évidemment, le pouvoir reste une lutte. On ne gagne pas les sommets sans batailler, sans convaincre, sans alliances, sans manœuvres… Mais le pouvoir pour le pouvoir ne mène nulle part, sauf à la dictature, à la « démocrature ». Et à l’échec. Il nous faut sortir de ces paradigmes anciens, vermoulus, qui nous freinent, limitent notre progrès. Il nous faut changer le politique pour aller plus vite, plus loin, répondre aux attentes de centaines de millions d’Africains.

Publié en novembre 2020

Bon, nous vivons une période totalement dépressionnaire. C’est vrai. La pandémie de Covid-19 reprend de plus belle en Europe, ne faiblit pas ailleurs, et certains esprits chagrins menacent l’Afrique, jusque-là plutôt miraculeusement épargnée, d’une seconde vague bien plus virulente que la première… Du nord au sud, la menace islamiste, le terrorisme et ses actes barbares continuent inlassablement leur lente politique de terre brûlée. Les économies du monde entier, à la suite des divers confinements et de l’arrêt brutal des échanges, vacillent ou sont en suspens. Pas mal de pays africains sont secoués de manière récurrente par des situations politiques tendues, des manifestations et leurs répressions violentes qui paralysent la vie au quotidien, le développement, le progrès.

Publié en novembre 2020

Côté protection de l’environnement, l’Afrique est forcément à la traîne. Les raisons invoquées pullulent : manque de volonté politique, absence de moyens, de formation, d’éducation, d’accès à l’énergie… Ou encore, on parle des freins traditionnels, comme la déforestation due à la coupe de bois de chauffe, etc. Lors des dernières COP, les pays du continent, moins pollueurs que les autres, demandaient des fonds, des aides et des soutiens dans ce domaine qui ne passionne pas les foules chez leurs électeurs, souvent bien empêtrés dans des soucis plus urgents, plus criards du quotidien, et peu enclins à se préoccuper des décennies futures. Et pourtant…

Publié en mars 2020

Donc le coronavirus. Le covid-19 pour reprendre le vrai nom de la maladie… C’est une épidémie née à Wuhan, mégaville de près de 10 millions d’habitants, carrefour névralgique des transports, au centre de la Chine, qui a profité à plein des réformes économiques des années 1980. Une mégalopole symbole du miracle chinois, mais aussi une cité où les pratiques médiévales de commerce et de consommation d’animaux sauvages perdurent… Depuis, le coronavirus longe inexorablement les grandes routes commerciales de l’économie mondialisée. L’Asie du Sud-Est, la Corée du Sud, le Japon, l’Europe, la France, l’Italie, les ÉtatsUnis, cœur du capitalisme mondial…

Publié en mars 2020

On s’en doutait, compte tenu de l’alignement sans complexe de l’administration Trump sur les positions les plus sectaires d’Israël. Compte tenu de cette alliance de réprouvés entre Donald Trump, président faisant face à une procédure d’impeachment, et Benyamin Netanyahou, Premier ministre mis en accusation pour corruption active, deux personnages soucieux de triomphes diplomatiques pour s’assurer une (piètre) victoire électorale… On s’en doutait en regardant le parcours de Jared Kushner, le fameux « first son-in-law », gendre présidentiel, en charge du projet, incarnation de la condescendance. Mais quand même…

Publié en février 2020

Tout le monde le subit, mais personne ne s’en émeut vraiment. Le phénomène s’est banalisé depuis des années. Les circuits de paiement en Afrique, publics en tête, sont de plus en plus longs, complexes, retardés par des tracasseries administratives et une foire orchestrée aux justificatifs et autres blancs-seings. L’idée, officiellement, c’est de sécuriser l’argent de l’État, d’éviter les détournements et les mains baladeuses dans les caisses. Très bien, et bravo pour le souci de moralisation du système…

Publié en février 2020

Franchement, j’admire les familles et les enfants qui arrivent à faire face à la rentrée des classes. On nous rebat les oreilles (évidemment, à juste titre) sur les bienfaits incommensurables de l’éducation, de l’école pour les jeunes filles, des cahiers et des bouquins garants de l’avenir des jeunes et du continent. Yep ! Alors, pourquoi tant de haine et de vents contraires aux abords des sacro-saints mois de septembre et octobre ? Chaque année, c’est le même parcours du combattant, épuisant, coûteux, décourageant.

Publié en novembre 2019

Un voyage aux États-Unis, spécialement à New York, revêt toujours une part d’aventure. New York, the « Big Apple », l’un des centres du monde occidental et de la puissance.

Publié en novembre 2019

ON EN PARLE

Depuis une décennie, le groupe SONGHOY BLUES milite pour un monde délivré des idéologies. En témoigne son nouvel album fougueux, appelé Optimisme

Publié en novembre 2020

Avec ses villas, cette designeuse nigériane redessine le bord de la mer de Lagos.

Publié en novembre 2020

Sa musique viscérale raconte l’intime. 
À travers un langage imagé, la poétesse réunionnaise mêle le maloya de son île avec d’autres sonorités

Publié en novembre 2020

 La musique du « général rebelle » est un cocktail jubilatoire de rythmes congolais, de rock et de funk. Dans son nouveau titre, « Na Kozonga », le musicien chante le culte de ses ancêtres avec le groupe Okwess

Publié en novembre 2020

Sous influence makossa, ce duo de choc français impose ses rythmiques funky et ses riffs électriques.
Irrésistible !

Publié en décembre 2020

Dans le nouveau James Bond, le célèbre agent britannique est remplacé par une collègue d’origine jamaïcaine, qui récupère ainsi son matricule et son permis de tuer… mais temporaire

Publié en décembre 2020

BUSINESS

En dix ans, plus de 50 milliards de dollars ont été investis dans le secteur, hissant Tanger Med, Port-Saïd et Djibouti parmi les 50 premiers ports mondiaux. Mais avec les effets du Covid-19 et le défi de l’hinterland, l’activité reste sous tension.

Publié en décembre 2020

La page sombre des relations entre les États-Unis de Donald Trump et le continent se tourne. L’arrivée de Joe Biden à la Maison-Blanche devrait restaurer des relations économiques plus dynamiques. Même si le concept d’«America First» restera dominant. L’Afrique devra se montrer plus attractive.

Publié en décembre 2020

La pandémie précipite la révolution numérique: enseignes traditionnelles et fintechs multiplient les innovations pour basculer dans une nouvelle ère.

Publié en décembre 2020

Longtemps considérée comme une fatalité et un fléau, celle-ci fait vivre 85,8 % des actifs africains. Pour doper la croissance et la création d’emplois, les autorités et les bailleurs de fonds multiplient les stratégies pour l’intégrer dans l’économie réelle.

Publié en novembre 2020

Depuis 2005, la société de recrutement Aldelia a mis en relation 55000 Africains avec des entreprises. En avril, son fondateur a lancé Areeba Jobs, première plate-forme de matching professionnel sur le continent. Il nous livre ses impressions sur la reprise postpandémique, la future zone de libre-échange continentale et le marché de l’emploi.

Publié en novembre 2020

La crise mondiale a mis à nu l’échec du modèle économique de l’Afrique et aggravé ses faiblesses. Des voix s’élèvent pour tirer des leçons de cette période compliquée et opérer à de profondes transformations.

Publié en octobre 2020

DOSSIERS ET DECOUVERTES

Après s’être imposé comme un hub logistique majeur, le pays s’engage résolument dans la montée en gamme et la diversification de son écosystème.

Publié en décembre 2020

2011-2021… En dix ans, le pays s’est profondément transformé, renouant avec la croissance malgré une menace sécuritaire accrue. Visite sur les bords du grand fleuve au moment où se prépare l’avenir.

Publié en novembre 2020

Le pays regarde loin devant lui, bien décidé à accentuer la dynamique d’émergence.

Publié en août 2020