Aller au contenu principal
Algerie

Le cas Khaled Drareni

Par FRIDA DAHMANI - Publié en octobre 2020
Share

Il est le plus célèbre des pensionnaires de la prison de Kolea, où il est écroué depuis le 29 mars 2020. Le tort du matricule 22244, ou plutôt son crime aux yeux de la justice algérienne, est d’avoir soutenu le Hirak – puissant mouvement contestataire populaire en place en Algérie depuis février 2019.

En d’autres temps, il n’y aurait peut-être pas eu d’affaire Khaled Drareni, mais il est journaliste, « une profession suspecte pour les autorités », assène un ancien du quotidien Le Matin. « Avec Drareni, c’est aussi un semblant de procès du Hirak que s’offre le pouvoir, qui siffle la fin de la récréation », commente un diplomate tunisien longtemps en poste à Alger – bien que retraité, celui-ci tient à son anonymat pour ne pas froisser ses amis algériens encore au pouvoir : « On ne sait jamais. » Une prudence de bon ton qui prévaut au Maghreb, où l’on tend à ménager les puissants en place.

Sur fond de protestations

Malgré tous les signaux avant-coureurs et la sévère crise socio-économique, les autorités n’ont pas évalué l’ampleur que prendrait le mouvement du Hirak, cette mobilisation urbaine bihebdomadaire qui a soudé les Algériens durant un an. « La...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article
AM TV : Toutes nos vidéos

Dans la même rubrique

Lorem ipsum dolor sit amet consectetur, adipiscing elit dictum quam, eleifend dapibus in molestie. Quam primis habitant nostra morbi odio rhoncus mattis vivamus lacus tortor faucibus, platea pharetra non dis venenatis placerat arcu penatibus sodales tempus, cubilia risus dictumst commodo per quisque mauris phasellus viverra erat. Velit eget sed vel vehicula conubia feugiat litora himenaeos dictumst sapien, tincidunt maecenas enim vitae ligula laoreet quisque justo ultrices nascetur, ornare inceptos nibh molestie augue ullamcorper

Publié en mars 2021

Un peu plus de 40 000 décès pour 1,3 milliard d’habitants. Face à l’épidémie, le continent paraît, pour le moment, relativement épargné. Reste que la crise impacte sévèrement les économies, les échanges et les sociétés. 2020 sera la première année de récession depuis un quart de siècle. Et la pauvreté va regagner du terrain. Quelles pourraient être les voies d’une relance solide, inclusive, durable et créatrice d’emplois ?

Publié en décembre 2020

Économiste et consultant international, Olivier Vallée étudie notamment les problématiques liées aux matières premières en Afrique. Auteur de plusieurs livres sur la monnaie, la dette, les questions financières et les matières premières, il répond aux interrogations d’Afrique Magazine concernant la reprise économique postpandémique sur le continent. Circonspect vis-à-vis de la Banque mondiale, dont il déplore « le manque d’ambition et d’autocritique », il appelle à innover afin de surmonter la crise

Publié en décembre 2020